De l'eau dans les villages cambodgiens

Publié le par Asiemut

Lavage-des-bonbonnes-4.JPG

 

    Depuis que nous sommes arrivés, le soleil brille tous les jours de plus en plus intensément : nous sommes au cœur de la période sèche cambodgienne. Les rizières sont assoiffées, les rivières, le Tonlé Sap et ses affluents voient leur niveau d’eau progressivement s’abaisser.

À cette période de l’année, avant les premières pluies de mousson, le besoin d’eau se fait d’autant plus ressentir pour l’agriculture comme pour les gestes de la vie quotidienne : eau de boisson, eau pour la cuisine, pour l’entretien et le nettoyage.

C’est dans ce contexte que nous découvrons les stations 1001 Fontaines, baptisées « Teuk Saat 1001 » du nom de l’ONG locale nommée Teuk Saat (« eau propre » en khmer).

Nos interprètes Sok Kearoth et Khath Sovath nous ont aidé à comprendre les étapes du processus de purification de l’eau dans chaque station visitée, ainsi que le point de vue des opérateurs et bénéficiaires du système de distribution de l’eau, méthodiquement mis en place par 1001 Fontaines.

En moto, tuk-tuk ou installés sur le tracteur des bonbonnes d’eau, tous les moyens de transport sont bons pour aller voir par nous-mêmes les stations de purification, les maisons des bénéficiaires, les écoles primaires parrainées où les enfants nous accueillent avec des sourires malicieux !

En savoir plus sur:

> Le parrainage d'eau

> Le processus de purification

> Le système de distribution

Commenter cet article