Culinary Truths

Présentation de Culinary Truths

 

Capture d’écran 2012-10-27 à 19.50.54

 

Culinary Truths est une entreprise qui cultive et conditionne de la cannelle au Sri Lanka.

L’entreprise combat l’oppression et l’ostracisme auxquels faisaient face ses employés en leur assurant des conditions de travail idéales:
- Usine récente combinant des mesures de sécurité et d’hygiène élevées,
- Un salaire décent basé sur l’économie locale,
- Le refus d’employer des enfants.
- Culinary Truths a déjà été récompensé par le prix Ashoka.
- Culinary Truths fait partie d’un projet plus vaste visant à améliorer l’habitat et moderniser les infrastructures dans la première région productrice de cannelle du Sri Lanka.

 

Contexte

 

Le Sri Lanka subit de plein fouet la concurrence de la Chine et de l’Inde en matière de production de cannelle, ce qui entraîne un nivellement par le bas des conditions de vie des producteurs.

 

Notre mission

 

Type de structure : entreprise sociale 

Notre contact au sein de la structure : Dr Darin Gunesekera, Directeur fondateur, de l'université de Yale.

Notre implication dans le projet : Mi-janvier 2013 – Début mars 2013: Nous intervenons en tant que consultants externes et assistants de projet pour améliorer sa communication autour de la vente d’une cannelle aux responsabilités sociales, sanitaires et environnementales.

Nous réaliserons également une étude de marché pour étendre le réseau de distribution de la cannelle équitable, avec la mise en place de supports de communication (reportages, interviews).

 

 

Un modèle de commerce équitable / Social business

 

L'entreprise Culinary Truths remplit des critères précis, qui en font un exemple-type de commerce équitable et de social business.

Critères économiques:

 

> Prix équitable:

Circuit de distribution classique pour le moment, grâce à un label, les marges des différents intermédiaires pourrait être baissées, et passer en charge fixe plutôt qu’en pourcentage:
graph
- Transparence durabilité/traçabilité:
* Culinary Truths tend à s’inscrire dans le long terme, et tient déjà un suivi comptable, et logistique. Il reste à mettre une place * Une véritable politique de traçabilité.
* Engagement durable des acheteurs:
* Culinary Truths possède quelques clients fidèles et fiables et cherche maintenant à s’implanter sur le marché européen
> Primes pour projets collectifs:
Le créateur de Culinary Truths a reçu un award d’Ashoka, et fait partie de nombreux réseaux de solidarité.
Critères sociaux:

> Une rémunération juste
Dans un pays où environ un quart de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, Culinary Truths garantit un salaire fixe et décent à ses employés, indépendamment de la conjecture économique.
> La liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective
Culinary Truths encourage ses salariés a participer au développement d’une politique sociale de l’entreprise pour améliorer leur condition de vie et pour développer une vision et des réflexes de développement durable.

> L’élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire

Chaque employé/producteur/ouvrier a effectué une démarche personnelle et volontairepour venir travailler chez Culinary Truths.

L’opposition à toute forme d’oppression est un engagement ferme de Culinary Truths. 

> Conditions de travail
Dans les méthodes de production classiques, les travailleurs sont souvent victimes de plaies, de déformation des orteils et de difficultés respiratoires. Rémunérés à la tâche, les travailleurs affectés à « l’épluchage » doivent parfois travailler des heures sans interruption pour atteindre leurs objectifs.
Outre les conséquences néfastes évidentes sur la santé des travailleurs, de telles pratiques ont un effet négatif sur la qualité de la cannelle ainsi produite.

CT2

> Culinary Truths a donc mis en place :
- En matière de sécurité : la mise à disposition d’équipements de protection (vêtements recouvrant la peau, masques, etc.), l’utilisation de machines modernes et fiables et la limitation des heures de travail des employés (emploi de travailleurs non permanents en cas de commande importante),
- En matière d’hygiène : la production d’une cannelle 100% biologique, l’absence de techniques de fumigation (autant pour la croissance de la plante que pour sa transformation) et des règles d’hygiène strictes.
- Elimination du travail des enfants
On estime qu’un enfant sur huit est actif au Sri Lanka. Dans un pays où ce fléau est d’une si grande ampleur, Culinary Truths s’est engagé à exclure de la manière la plus stricte toute forme de travail des enfants.
- L’élimination de la discrimination en matière d’emploi et de profession
- La législation sri lankaise n’interdit pas la discriminationfondée sur le sexe dans le secteur privé et certaines industries continuent de payer des salaires différents aux hommes et aux femmes effectuant les mêmes tâches.
- L’utilisation detechniques modernes et de machinespermet de lutter radicalement contre la domination masculine dans la réalisation de certaines tâches « difficiles » physiquement. Elle offre ainsi l’opportunité aux femmes de soutenir financièrement leurs familles.
- Culinary Truths a parmi ses principaux objectifs la lutte contre l’iniquité des sexes.

CT3

Critères environnementaux:

> Typologie de la cannelle CULINARY TRUTHS
- Cinnamomum verum 100% organic (≠ Cassia cinnamomun)
- Fait partie de la famille des “Genus Laurel Cinnamomum Vera”, également appelée “Cinnamomum Zeylanica”. Composition chimique: Vera ne contient que 8% decinnamon aldehyde (contre 22% pour Cassia Cinnamomum)
- Certifiée ISO et HAACP. (Phytosanitary Certificate.)
> Processus productif:
- Cannelle récoltée au moment le plus propice pour préserver l’environnement
- Aucune utilisation de produits chimiques, d’engrais toxiques et de fumigation au cours du processus de production
- Structure moderne de l’usine: les branches de cannelle sont transportées, puis pelées, séchées etconditionnées.
- Respecte les normes européennes et les directives du German Government Program en matière d’équipement.
- Usine moderne qui allie techniques sri lankaises et allemandes, et utilise des appareils de séchage efficaces qui ne requièrent pas l’utilisation de soufre.
  Une empreinte carbonique égale à zéro
- Seul producteur du pays ayant reçu le certificat “No Chemical Use” par le Département National de l’Agriculture.
 La mise sous paquet fait partie intégrante du processus de production, en respectant les mêmes normes strictes d’hygiène et sans produits chimiques  

 

> Résumé:
- Aucune plantation dégradant et érodant les sols
- Une production 100% locale et biologique
- Aucun produit chimique, aucune fumigation par le soufre
- La cannelle est directement empaquetée sur le site de production
Objectifs de ce type de gouvernance:

> Promouvoir l'autonomie et le développement des communautés pauvres du SriLanka

> Lutter contre l’exploitation des ouvriers de l’industrie de la cannelle par la redistribution d’un salaire qui leur permet de penser à l’avenir, d’épargner et d’investir

> Favoriser l’intervention des salariés dans la processus de décision et de gestion de l’entreprise pour que l’objectif de l’entreprise reste centré autour d’une logique de profit social et d’aide aux communautés pauvres
Sensibilisation à ces problématiques:


> Utiliser l’image de Culinary Truths pour montrer l’exemple, lutter contre la condition des travailleurs de l’industrie de la cannelle(exclusion, conditions de travail et d’hygiène déplorables, manque de suivie médical) et changer les mentalités.
> Promotion d’un produit unique et de qualité supérieure : la Cannelle Verum (ou couramment appelée par les connaisseurs : « la vraie cannelle ») qui ne pousse que dans une région précise du Sri Lanka et qui est à bien différencier de la Cassia (produit vendudans le monde entier et considéré par de nombreux consommateurs comme de  la cannelle Verum).
Communication sur l’importance et la méconnaissance de cette différence.

Pour info, le volume de 20 g de cannelle présente des vertus culinaires et nutritives trois ou quatre fois supérieure à un volume de 20 g de Cassia, offrant une plus grande valeur pour les consommateurs que des solutions de rechange de qualité inférieure.

 

Conclusion

 

> Tout achat implique un choix. Nous pensons que l’achat d’épices devrait refléter en premier lieu une volonté d’obtenir un produit de qualité mais aussi tenir compte de l’environnement au sein duquel l’épice a été récoltée et comment les producteurs qui l’ont cultivé sont traités et rémunérés.

Ce n’est qu’à partir de ce moment que le cycle qui existe entre production et consommation est complet, viable et l’équilibre atteint entre hommes et environnement peut perdurer.

CT1